bio

Formation

Manuel Flam est diplômé de l’ESSEC (2002) et de Sciences Po (2003). Il est un ancien élève de l’École nationale d’administration (promotion Simone Veil).

Carrière professionnelle

A sa sortie de l’ENA, Manuel Flam intègre le corps des administrateurs civils du Ministère de l’Économie et des Finances.

Adjoint, puis Chef du bureau des affaires communautaires et multilatérales au sein de la Direction de la Législation fiscale (DLF), il coordonne pour la France les travaux de lutte contre les paradis fiscaux conduits au sein de l’OCDE ainsi que volet fiscale de la Présidence Française de l’Union Européenne.

En 2009, Manuel Flam quitte le Ministère des Finances pour rejoindre le Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. Il est conseiller économique auprès de Michèle Pappalardo, alors Commissaire générale au développement durable (CGDD). Dans le cadre de ses missions, il collabore à l’étude du Boston Consulting Group sur les impacts économiques des mesures du Grenelle de l’Environnement, puis coordonne le rapport consacré aux filières industrielles de l’économie verte produit par le CGDD.

En 2009, il est sélectionné par l’Ambassade des États-Unis en France pour participer au programme fédéral américain International Visitor Leadership Program consacré aux « Green Energies ».

De mai 2012 à juillet 2013, il est Directeur du cabinet de la Ministre de l’Égalité des Territoires et du Logement. Il pilote notamment la préparation et le vote de la loi du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social.

En juillet 2013, à 34 ans, Manuel Flam fait son entrée au Directoire de la SNI en qualité de Directeur général du Groupe, en charge du logement social (la SNI est le premier bailleur social de France avec près de 200.000 logements sociaux gérés).

Dès janvier 2014, il porte la partie sociale du plan de relance initié par le Groupe SNI. L’objectif affiché par le Groupe est de doubler la production de logements sociaux sur le territoire francilien et d’augmenter de 50% la production dans les zones tenues hors région parisienne.

En janvier 2015, le Groupe SNI annonce la création de Grand Paris Habitat, dont Manuel Flam devient Président du Directoire. Grand Paris Habitat est un GIE de moyens qui regroupe les équipes de développement et de maîtrise d’ouvrage des deux filiales HLM du Groupe SNI en Ile-de-France, Osica et Efidis, ainsi que de l’établissement SNI en Ile-de-France. Véritable bras armé du Groupe SNI sur le territoire du Grand Paris, Grand Paris Habitat va construire à l’horizon 2020 35.000 logements sociaux et intermédiaires neufs, réhabiliter 25.000 logements et porter la rénovation urbaine de 60 sites dans le cadre l’ANRU 1 et de l’ANRU 2.

En mai 2016, le Conseil de Surveillance de la SNI, présidé par le Directeur général de la Caisse des Dépôts, renouvelle Manuel Flam dans ses fonctions de Directeur général du Groupe et de Président du directoire de Grand Paris Habitat, et lui confie un nouveau mandat social d’une durée de six ans.

Fort des résultats du Groupe SNI, Manuel Flam annonce en janvier 2018 son départ du Groupe SNI pour rejoindre un projet entrepreneurial. Au cours des cinq années (2013 à 2017) où il était en charge du Pôle social du Groupe SNI, le rythme de production annuelle du pôle social dont il avait la charge a augmenté de 60%, 3,8 milliards d’euros ont été investis et le résultat net a cru de 10%.

En avril 2018, le Groupe IDEC, opérateur immobilier global présent dans tous les métiers et domaines d’activité (résidentiel, bureaux, commerces, logistique, industriel…), annonce l’arrivée de Manuel Flam au poste de Directeur du Développement.

Rapports et publications

En 2010, Manuel Flam publie aux Presses Universitaires de France (PUF) un ouvrage de référence consacré à l’Economie verte.

En juin 2010, il publie aux côtés de Patricia Crifo et Renaud Crassous-Doerfleur une étude pour le Cercle de l’Industrie sur l’économie verte et le rôle de l’industrie dans la croissance verte

En juin 2011, il est de nouveau le co-auteur pour le compte du Cercle de l’Industrie aux côtés de Patricia Crifo et Matthieu Glachant d’une nouvelle étude portant sur « Les sept filières de l’industrie verte » où il met en évidence les externalités positives de l’efficacité énergétique des bâtiments.

En 2018, Manuel Flam apparait pour la sixième année consécutive dans le palmarès des 100 jeunes leaders économiques français de moins de 40 ans de l’Institut Choiseul / Le Figaro Magazine, en cinquième position.

Maître de conférences à Sciences Po

Tout d’abord maître de conférences de Finances publiques à l’Institut d’études politiques de Paris (2007-2010), Manuel Flam crée, à la suite de la publication de son ouvrage consacré à l’Économie verte aux Presses universitaires de France, un nouveau cours consacré à la transition écologique de l’économie française (2010-2012).

De 2013 à 2016, il dispense un cours consacré aux politiques publiques du logement en France.